Imprimer

Un ami nous quitte

C'est sur nos lieux de vacances, pour certains, que la mauvaise nouvelle est tombée : le décès de Jacques Bordenave, après quelques mois d'une courte mais implacable maladie, alors qu'il aurait pu profiter d'une retraite encore active sur les coteaux de Rontignon, dans la maison natale.

 

bordenave-2006.jpg

Embauché comme agent communal en 1989 par le maire Jean Louis Escario, mon prédécesseur, il avait assumé sa fonction jusqu'en 2006, année où il avait fait valoir ses droits à la retraite.
Durant ces 17 années au service de la commune, il avait accompli avec le sérieux qui était le sien, les nombreux travaux que nécessite la gestion d'une commune. Il avait su s'adapter et acquérir la polyvalence indispensable à l'ensemble des tâches communales.
Toujours prêt à rendre service, il savait se montrer disponible lors des évènements exceptionnels (tempêtes, neige, verglas, chute d'arbre, etc.) qui pouvaient se produire.
Il avait aussi participé activement en tant que bénévole à l'organisation des fêtes patronales, membre durant de nombreuses années du comité des fêtes de Rontignon. Il avait été un élément moteur de l'organisation de la "refête" du Hameau, à une époque où ces festivités devaient atteindre leur apogée. Cette animation lui tenait particulièrement à cœur et il s'y investissait pleinement.

 Jean Carrère, Isidore Fauria,
Jacques et Christiane Bordenave

Plus qu'une relation hiérarchique, j'avais tissé avec Jacques des liens amicaux qui perduraient depuis sa cessation d'activité.

Arrivé à l'âge de la retraite, il mit à profit sa disponibilité pour faire prospérer son potager qu'il était fier de montrer à ceux qui lui rendaient visite, dans "son hameau". En 2009, le décès de sa chère épouse, Christiane, affecta cet homme sensible et il ne s'en remit, certainement, jamais complètement.

Nous garderons de Jacques le souvenir d'un homme serviable et disponible pour ses voisins et même bien au delà de son quartier.

Que ses enfants Tony et Emilie, ses petits enfants qu'il chérissait et toute la famille, acceptent nos très sincères condoléances et toute notre sympathie en ces moments douloureux.

Le maire, Jean Carrère.